La décision au sujet d’Ostrander réaffirme que l’industrie de l’énergie éolienne répond aux normes de protection environnementale

OTTAWA (Ontario), le 21 février 2014 – Lors d’une décision rendue le 20 février, la Cour divisionnaire de l’Ontario a rejeté une récente décision du Tribunal de l’environnement de l’Ontario révoquant l’autorisation de projet d’énergie renouvelable (REA) accordée par le ministère de l’Environnement pour le projet de parc éolien d’Ostrander Point. La Cour divisionnaire a cité de nombreuses incohérences dans la décision du Tribunal de l’environnement, principalement le fait que ce dernier a omis de prendre dûment en considération les conditions REA auxquelles s’était conformé le promoteur, dont un permis ESA (espèces protégées), un plan de gestion de l’environnement prévoyant la supervision du ministère des Richesses naturelles, ainsi que des preuves scientifiques d’experts selon lesquelles le projet ne causerait pas de dommages graves et irréversibles pour les espèces protégées et les plantes indigènes. La Cour divisionnaire a également rejeté l’appel des groupes qui s’opposent au projet, indiquant que le Tribunal avait adéquatement établi que ces groupes n’avaient pas présenté suffisamment de preuves de dommages irréversibles pour la santé humaine et l’habitat.

Cliquez ici pour lire la décision de la Cour divisionnaire.

Pour obtenir plus de renseignements, veuillez communiquer avec :
Ulrike Kucera, responsable des relations avec les médias
Association canadienne de l’énergie éolienne
613-234-8716 ext 228
ulrikekucera@canwea.ca