CanWEA se réjouit du lancement de l’appel d’offres pour la production d’un bloc d’énergie éolienne au Québec

Montréal, le 18 décembre 2013 – L’Association canadienne de l’énergie éolienne (CanWEA) se réjouit du lancement de l’appel d’offres annoncé aujourd’hui par Hydro-Québec pour la production d’un bloc de 450 mégawatts (MW) d’énergie éolienne d’ici 2017. Avec cet appel d’offres, le Québec se dote des outils nécessaires pour que la concurrence fasse son œuvre, et cela au bénéfice de tous les Québécois. Ces derniers profiteront d’une diversification de leur portefeuille énergétique, des coûts compétitifs seront maintenus et de très fortes retombées seront générées pour les communautés d’accueil et l’ensemble du Québec.

« Nous sommes heureux de constater que le Gouvernement du Québec passe de la parole aux actes. Il garde non seulement le cap sur sa volonté de soutenir et encourager le développement de la filière éolienne tout en maintenant des milliers d’emplois de qualité, mais il permet aussi au Québec de conserver un levier de développement économique important en s’engageant vers la production d’une énergie propre et renouvelable. Cela, à un prix concurrentiel par rapport à toute nouvelle génération d’électricité mise en service en 2013 », souligne Jean-François Nolet, vice-président politiques et affaires gouvernementales de CanWEA. Rappelons-le, les 3 300 MW d’énergie éolienne en service en 2015 compteront pour moins de 5 % des approvisionnements en énergie d’Hydro-Québec Distribution.

À l’aube du dépôt de sa prochaine politique énergétique, le Québec a l’occasion de se positionner avantageusement en Amérique du Nord afin d’attirer de nouveaux investissements sur son territoire. « En mettant en place un cadre prévisible et stable pour la filière éolienne, le Québec a l’opportunité de confirmer son rôle de leader nord-américain de l’énergie éolienne et de favoriser la croissance et l’enracinement de la filière au Québec, qui se tourne déjà vers le marché de l’exportation », ajoute M. Nolet.

L’éolien au Québec, c’est plus de 5 000 emplois, dont des centaines d’emplois en haute technologie dans les grands centres comme Montréal. « L’industrie éolienne québécoise continue d’offrir toute sa collaboration au gouvernement afin de consolider l’éolien comme industrie structurante pour le Québec et ses régions. Une telle collaboration sera nécessaire afin d’assurer un suivi serré de toutes les étapes de mise en œuvre des projets et d’éviter des délais supplémentaires », conclut M. Nolet.

CanWEA souhaite la meilleure des chances aux entreprises et aux collectivités qui prendront part à cet appel d’offres et qui témoigneront ainsi de tout le dynamisme de la filière éolienne québécoise.

À propos de CanWEA

CanWEA est la voix du secteur de l’énergie éolienne au Canada, faisant activement la promotion d’une croissance responsable et durable du secteur éolien au nom de ses 350 membres qui la composent. CanWEA, association nationale sans but lucratif, représente la plus importante source de renseignements fiables sur l’énergie éolienne ainsi que sur ses avantages et ses effets sur la société, l’économie et l’environnement. Pour se joindre aux autres chefs de file mondiaux de l’industrie de l’énergie éolienne, le Canada, selon CanWEA, peut et doit atteindre son objectif qui est de produire un minimum de 20 pour cent de toute son électricité au moyen du vent d’ici 2025. Le document 2025 – La force du vent : la puissance de demain est disponible à l’adresse www.canwea.ca.

-30-

Source : CanWEA Pour informations et entrevues : Jean-Frédérick Legendre Directeur régional – Québec Association canadienne de l’énergie éolienne 514 808-7458 jflegendre@canwea.ca