Comment voyez-vous l’avenir de l’énergie renouvelable?



15 juin, 2017

Laissez parler votre créativité et célébrez la Journée mondiale de l’énergie éolienne 2017 en participant au concours La puissance du vent

Cela fait maintenant neuf ans que l’on célèbre au Canada et ailleurs dans le monde la Journée mondiale de l’énergie éolienne.

Une célébration que je ne saurais manquer! Chaque année, je reviens sur les progrès réalisés par des gouvernements, des entreprises et des particuliers pour assumer la responsabilité qui nous incombe à tous d’utiliser les ressources de la planète de façon plus durable. Et chaque année, je suis témoin de l’élan grandissant qui nous pousse à adopter des modes de production et de consommation de l’énergie plus respectueux de l’environnement.

L’année qui vient de s’écouler ne fait pas exception. En fait, lors de cette journée destinée à faire connaître l’énergie éolienne et le rôle important qu’elle peut jouer dans la construction d’un avenir sobre en carbone, il est incroyablement stimulant de prendre conscience de tout le chemin parcouru.

Au Canada, 21 nouveaux projets éoliens ont vu le jour en 2016, ce qui a représenté une mise en service de plus de 700 MW. Ce développement s’inscrit dans une croissance forte et stable qui a vu le nombre d’installations éoliennes construites au cours des 11 dernières années surpasser celui de toute autre source d’électricité. À l’échelle mondiale, plus de 54 GW de puissance éolienne ont été ajoutés au réseau l’année dernière pour une capacité totale avoisinant les 486 GW. Plus de 90 pays produisent maintenant de l’énergie éolienne. Parmi eux, 9 ont dépassé la barre des 10 000 MW, dont le Canada, qui se place au huitième rang mondial.

Aussi impressionnants qu’ils soient, ces chiffres ne disent pas tout. La longue liste des réalisations accomplies dans les 12 derniers mois pour soutenir l’essor continu de l’énergie éolienne est tout aussi importante. En voici quelques exemples :

  • Les dirigeants du Canada, des États-Unis et du Mexique se sont fixé pour objectif* de produire 50 % d’énergie propre en Amérique du Nord d’ici 2025 et ont décidé de collaborer pour intégrer davantage d’énergie renouvelable à leur réseau électrique. Bien que l’actuel président des États-Unis ait récemment décidé de retirer son pays de l’Accord de Paris, la dynamique appelant à continuer d’agir en faveur du climat est encore forte dans les collectivités locales et les États américains.
  • Le gouvernement fédéral canadien a ratifié l’Accord de Paris et annoncé qu’il prévoyait mettre en place une tarification nationale du carbone, ce qui devrait stimuler la demande en énergies renouvelables*.
  • La ministre de l’Environnement du Canada, Catherine McKenna, a annoncé que les bâtiments fédéraux seront entièrement alimentés en électricité renouvelable d’ici 2025.
  • Le gouvernement fédéral a présenté sa stratégie de réduction du carbone pour 2050, en réponse de quoi le Conseil canadien sur l’électricité renouvelable a observé que le système électrique propre du Canada constituait un avantage de poids* pour atteindre les objectifs de la stratégie. Il a notamment mis en avant un récent rapport* établissant qu’une hausse de la production d’énergie renouvelable combinée à une électrification des bâtiments, des industries et des transports serait la clé de la décarbonisation de l’économie canadienne.
  •  Le gouvernement fédéral s’est engagé à éliminer la production d’électricité au charbon au Canada d’ici 2030, afin d’entraîner d’importants bénéfices pour le climat et la santé des Canadiens.
  • L’Association canadienne de l’énergie éolienne (CanWEA) a publié une nouvelle analyse technique d’envergure démontrant que faire passer la contribution de l’énergie éolienne à 35 % du portefeuille énergétique canadien réduirait considérablement les émissions et créerait des occasions d’exportation sans compromettre la fiabilité du réseau électrique.
  • La possibilité d’exporter de l’énergie éolienne du Québec et du Canada atlantique vers les États-Unis suscite un intérêt grandissant. Des entreprises comme Emera Inc.* cherchent ainsi à combiner cette ressource à l’hydroélectricité canadienne pour alimenter en énergie propre et abordable les clients au sud de la frontière.
  • L’industrie éolienne canadienne s’est montrée prête à investir dans des projets valant plusieurs milliards de dollars en Alberta et en Saskatchewan, à l’heure où les gouvernements des deux provinces se dotent de politiques visant à augmenter considérablement la quantité d’énergie non polluante dans leur réseau.

La vision qui sous-tend toutes ces initiatives est celle d’un avenir alimenté par de l’énergie renouvelable propre. C’est une vision partagée par d’innombrables personnes dans le monde, et la Journée mondiale de l’énergie éolienne célèbre les nombreuses mesures positives qu’elles déploient pour faire de cette aspiration une réalité. À CanWEA, nous voulons miser sur cet enthousiasme, cette créativité et cette ingéniosité en demandant aux Canadiens de nous dire comment ils voient l’avenir de l’énergie renouvelable et quelles sont les promesses qu’il nous réserve.

C’est pourquoi nous lançons aujourd’hui notre septième concours annuel La puissance du vent**, qui invite les étudiants et les citoyens à soumettre une photo ou une image exprimant leur vision du rôle que l’éolien peut jouer dans l’avenir du Canada. Les trois gagnants remporteront un prix de 1 000 $ et verront leur projet à l’honneur dans le calendrier 2018 des Amis du vent, où figureront également 10 mentions honorables.

Un calendrier est un excellent moyen de faire vivre l’esprit de la Journée mondiale de l’énergie éolienne tout au long de l’année. Des images saisissantes peuvent aussi envoyer un message fort et convaincant sur la transition vers le prochain siècle de croissance propre. Les soumissions au dernier concours La puissance du vent m’en ont convaincue, et ce sentiment s’est renforcé plus tôt cette année, lorsque j’ai eu l’honneur d’être membre du jury du concours photo Capture the Power of Wind 2017, organisé par WindEurope à l’occasion de la Journée mondiale de l’énergie éolienne.

Les photographies gagnantes ont été dévoilées aujourd’hui, et elles sont spectaculaires! Elles seront diffusées sur les sites Web de WindEurope* et du Global Wind Energy Council*, ainsi que sur tous les réseaux sociaux, alors allez les admirer. Par ailleurs, allez visiter le site Web de la Journée mondiale de l’énergie éolienne* pour connaître les nombreuses célébrations organisées dans le monde entier. Vous ne manquerez pas de raisons de faire la fête.

* Lien en anglais seulement

** À noter : le concours est ouvert à toutes les provinces et à tous les territoires canadiens, à l’exception du Québec.

Lejla Latifovic
Conseillère principale en communications à l’Association canadienne de l’énergie éolienne